Prendre rendez-vous au 01 81 80 04 90 ou sur

Menu
La Labioplastie de réduction à Paris 8 du Dr Pachet, chirurgien esthétique

Labioplastie de réduction

La nymphoplastie est la réduction chirurgicale des petites lèvres de la vulve. On l’appelle également labioplastie ou labiaplastie.

Généralités

Les petites lèvres sont un des composants de la vulve qui est la partie externe de l’appareil génital féminin. Elles sont recouvertes par les grandes lèvres. Leur rôle est de protéger les orifices de l’utérus et de la vessie.

On parle d’hypertrophie des petites lèvres lorsque celles-ci dépassent des grandes lèvres. Il faut exclure les cas où les petites lèvres sont normales et dépassent des grandes lèvres parce qu’elles sont trop fines.

L’hypertrophie des petites lèvres peut être constitutionnelle c’est à dire qu’elle se développe pendant la croissance. Elle peut aussi être secondaire au vieillissement naturel des tissus, à un amaigrissement ou à des grossesses. L’hypertrophie des petites lèvres peut être bilatérale ou unilatérale. Lorsqu’elle est bilatérale, elle peut également être asymétrique (une lèvre plus grande que l’autre).

Ces petites lèvres pendantes, d’autant plus visibles que la mode actuelle est à l’épilation intégrale des poils pubiens, peut occasionner une gêne physique lors du sport, des rapports sexuels ou pour le port de vêtements serrés. L’hypertrophie des petites lèvres peut aussi être un complexe lors du port de maillots de bains ou de vêtements ajustés, ou vis-à-vis de son partenaire. La nymphoplastie de réduction est une demande en forte croissance à travers le monde.

Quelle est l’indication de la nymphoplastie de réduction ?

La nymphoplastie ou labioplastie ou labiaplastie est indiquée lorsqu’il existe une véritable hypertrophie des petites lèvres de la vulve, c’est à dire lorsque les petites lèvres dépassent des grandes lèvres (qui doivent avoir un volume normal). Cette situation est à l’origine de douleurs lors de la pratique de sport, lors du port de pantalons serrés ou lors des rapports sexuels. L’aspect disgracieux de petites lèvres pendantes cause aussi des complexes, notamment vis-à-vis du partenaire sexuel.

La réduction chirurgicale des petites lèvres permet la réintégration des petites lèvres à l’intérieur des grandes lèvres de la vulve. Il s’agit d’une restauration fonctionnelle et esthétique de la vulve.

Comment se déroule la consultation en vue d’une nymphoplastie de réduction ?

Une à deux consultations sont nécessaires avant d’envisager une nymphoplastie ou labiaplastie de réduction.

Lors d’un examen clinique attentif, le chirurgien recherche une hypertrophie véritable des petites lèvres. Il fait la distinction avec des petites lèvres normales mais mal recouvertes par des grandes lèvres de volume insuffisant : le traitement dans ce cas n’est pas la nymphoplastie mais une correction du volume des grandes lèvres par lipofilling ou par injection d’acide hyaluronique.

Des photographies peuvent être réalisées.

Des documents d’information et un devis vous sont remis pour vous aider dans votre prise de décision.

Avec votre accord, l’intervention peut être programmée. Il vous faudra ensuite rencontrer l’équipe d’anesthésie avant l’intervention.

Quelles sont les modalités d’hospitalisation pour une nymphoplastie de réduction ?

La nymphoplastie est réalisée en ambulatoire. Vous êtes hospitalisée uniquement pour quelques heures.

Comment se déroule l’intervention de nymphoplastie de réduction ?

La nymphoplastie de réduction ou labiaplastie se déroule sous anesthésie générale, plus rarement sous anesthésie locale avec une sédation (injection de produits pour vous détendre sans vous endormir)

Plusieurs techniques sont possibles en fonction de l’aspect des petites lèvres de la vulve. Le chirurgien retire l’excédent de petites lèvres selon la technique adaptée.

Les sutures sont ensuite réalisées avec du fil résorbable. Le but est d’obtenir des petites lèvres qui s’intègrent à l’intérieur des grandes lèvres et qui ont un aspect symétrique et harmonieux. Une protection est mise en place dans les sous-vêtements en fin d’intervention.

Quelles sont les suites opératoires immédiates de la nymphoplastie de réduction ?

Après votre réveil et une période d’observation à la clinique, vous êtes autorisée à sortir.

Les soins de cicatrices après labioplastie sont très simples et consistent à une toilette intime avec un savon neutre deux fois par jour jusqu’à obtention de la cicatrisation complète. Le port de protections est recommandé pour éviter de tacher les sous-vêtements pendant la phase de cicatrisation.

La muqueuse des petites lèvres cicatrise habituellement sans difficulté en une dizaine de jours. Les fils résorbables disparaissent progressivement en trois semaines. La labioplastie est une intervention peu ou pas douloureuse.

Quels sont les résultats de la nymphoplastie de réduction ?

La nymphoplastie est une des interventions de chirurgie plastique apportant le plus de satisfaction (95% d’après les études).

La réduction chirurgicale des petites lèvres permet la réintégration des petites lèvres à l’intérieur des grandes lèvres de la vulve. Il s’agit d’une restauration fonctionnelle et esthétique de la vulve.

La gêne fonctionnelle est résolue et l’aspect plus harmonieux de la vulve résout les complexes. La cicatrice est discrète et indolore. Il n’y a pas de conséquence sur les fonctions érectiles de la vulve et le plaisir sexuel n’est pas altéré par la nymphoplastie de réduction.

Quelles sont les suites à long terme de la nymphoplastie de réduction ?

A long terme, le résultat de la nymphoplastie de réduction est durable. La cicatrice s’estompe progressivement sans cependant disparaître. Il n’est pas décrit de problème de sensibilité suite à la labioplastie.

Quelles sont les complications d’une nymphoplastie de réduction ?

Les complications de le nymphoplastie sont rares et sans gravité.

Il peut survenir essentiellement une désunion des cicatrices. Une fois les petites lèvres cicatrisées, il est tout à fait possible de retoucher les cicatrices si nécessaire.

Y a-t-il une prise en charge par la sécurité sociale de la nymphoplastie de réduction ?

Dans certains cas, lorsque la demande est motivée par une véritable gêne physique et qu’il existe une hypertrophie importante, la nymphoplastie est prise en charge par la sécurité sociale.

La labioplastie à quel prix ?

La labioplastie a un prix qui varie entre 1300 et 3300 euros en fonction du travail à effectuer et de la prise en charge éventuelle par la sécurité sociale. Un devis personnalisé sera établi en consultation.

Cette page vous a plu ?

Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page

Loading...

Laisser un commentaire