Prendre rendez-vous au 01 81 80 04 90 ou sur

Menu
La chirurgie esthétique du corps est l'art améliorer les parties disgracieuses qui peuvent déséquilibrer l’allure générale

Chirurgie du corps

Grâce aux techniques de chirurgie plastique réparatrice et esthétique, il est possible d’intervenir sur le corps humain pour en améliorer des parties disgracieuses qui peuvent déséquilibrer l’allure générale. Voici un panorama des interventions possibles en fonction des différentes parties du corps.

Généralités sur la chirurgie du corps

Avec le temps et les évènements qui jalonnent une vie (les grossesses, les variations de poids, des interventions chirurgicales, la maladie), votre corps a changé. Vous pouvez être gêné(e) par une détérioration importante des tissus cutanés avec une gêne fonctionnelle (frottements, irritations, difficultés pour l’habillement) ou bien tout simplement une gêne esthétique. On ne sait que trop que des altérations de l’aspect physique engendrent des complexes, une gêne sociale voire professionnelle et parfois une véritable altération de l’humeur.

Toutes les parties du corps peuvent être améliorées chirurgicalement, la limite étant la cicatrice engendrée. Il faut que l’amélioration soit corrélée à une cicatrice acceptable pour le patient (positionnement des cicatrices, visibilité…).

Quelles sont les techniques chirurgicales utilisées pour la chirurgie du corps ?

Pour améliorer chirurgicalement l’aspect du corps, le chirurgien plasticien utilise différentes techniques. Au cours d’une intervention, il est souvent amené à associer plusieurs techniques pour obtenir un résultat optimal et harmonieux.

La liposuccion

La liposuccion est l’une des techniques phares et est utilisée très largement dans les interventions de chirurgie plastique du corps. Elle consiste à détruire et aspirer les cellules graisseuses profondes des amas graisseux localisés. La liposuccion peut être pratiquée seule ou en association avec d’autres techniques

Les dermolipectomies

La dermolipectomie consiste à retirer chirurgicalement de la peau et le tissu graisseux sous cutané par l’intermédiaire d’une cicatrice. Elle peut être pratiquée sur toutes les zones du corps mais la limite est la visibilité de la cicatrice engendrée. Si cette cicatrice permet d’obtenir le résultat souhaité par le patient, elle sera acceptée. Grâce aux techniques de sutures fines pratiquée en chirurgie plastique, ces cicatrices sont en majorité de bonne qualité et fines. Cependant, il arrive que la peau de certains patients ait une prédisposition pour faire des cicatrices défectueuses (épaisses, larges ou chéloïdes). Enfin, la peau du corps ne cicatrice pas de la même manière en fonction des localisations : par exemple, les cicatrices du dos, des épaules ou de la partie médiane du thorax et de l’abdomen peuvent partiellement être de moins bonne qualité alors que la personne cicatrise très bien ailleurs. Pour ma part, je prends toujours le temps de donner des conseils pour une meilleure cicatrisation. Je vous propose systématiquement tous les procédés connus à ce jour pour obtenir la meilleure cicatrisation possible compte tenu de votre peau.

Le lipofilling

Pour apporter du volume aux parties du corps qui en manquent (fesses, mollets), le lipofilling ou greffe de cellules graisseuses est une technique efficace et durable utilisant les propres cellules du patient. Après avoir été prélevée par une liposuccion, la graisse est préparée et réinjectée dans le même temps opératoire dans la zone concernée. Cette technique nécessite cependant souvent d’être répétée pour obtenir le volume souhaité. En effet, le volume injecté par séance est limité et la prise des greffons graisseux est partielle.

Les prothèses

Les laboratoires de prothèses améliorent en permanence les produits commercialisés. Les prothèses utilisées pour la chirurgie du corps sont en gel de silicone. Les prothèses les plus utilisées sont les prothèses mammaires, les prothèses de fesses ou encore de mollets ou de pectoraux. Les spécificités de chaque prothèse sera discutée dans le chapitre de la partie du corps concernée.

Les sutures

Il existe une multitude de procédés de suture cutanée. Les techniques les plus fines utilisant les fils adaptés à la partie du corps opérée seront utilisées pour obtenir la meilleure cicatrice. Certains procédés utilisés en complément du matériel de suture peuvent améliorer la qualité de la cicatrice (couleur, largeur, épaisseur) :

  • Le laser per opératoire ou après l’opération

  • Les pansements siliconés et gels siliconés

  • Les massages

  • La protection solaire

Interventions sur la région abdomen-bas du dos-fesses

Liposuccion du ventre, du bas du dos et des fesses

Que ce soit chez l’homme ou chez la femme, la liposuccion du ventre est l’une des solutions chirurgicales proposées pour un excès graisseux abdominal modéré avec une peau abdominale ferme, de bonne qualité et sans vergeture. Très fréquemment, la liposuccion de l’abdomen est accompagnée d’une liposuccion des hanches (ou poignées d’amour). C’est une intervention qui permet de diminuer le volume de cette région au prix de plusieurs petites cicatrices de liposuccion de moins d’un cm, positionnées de manière à être cachées pour la plupart d’entre elles par les sous-vêtements.

Voir la liposuccion du ventre, du bas du dos et des fesses

 

Abdominoplastie

L’abdominoplastie est l’intervention phare pour traiter un excès cutanéo-graisseux abdominal. Après avoir pratiqué une lipoaspiration de l’abdomen, le chirurgien retire les tissus cutanéo-graisseux situés entre le nombril et le pubis. Il s’agit d’un véritable lifting de l’abdomen, avec parfois une remise en tension des muscles abdominaux pour un meilleur résultat. La cicatrice d’abdominoplastie est facilement cachée dans les sous-vêtements. Un autre effet bénéfique de la plastie abdominale est le lifting du pubis qui a tendance à s’affaisser dans le temps ou avec l’amaigrissement.

Voir l’abdominoplastie

 

Bodylift

Le body lift est l’intervention de choix lorsqu’il existe un excès cutanéo-graisseux circonférentiel du bassin. Il permet la remise en tension de toute la région abdominale, du bas du dos et des fesses. Les cicatrices sont dissimulables dans les sous-vêtements. C’est la procédure idéale dans les pertes de poids importantes notamment après chirurgie bariatrique. Elle est toujours couplée à une liposuccion de la zone opérée dans un premier temps.

Voir le bodylift

 

Lipofilling des fesses

Associée ou non à d’autres procédures (le body lift par exemple), la greffe de graisse autologue ou lipofilling est une technique très appréciée pour l’augmentation du volume des fesses. Cette technique n’est possible que s’il existe des zones où la graisse peut être prélevée par liposuccion.

Voir le lipofilling des fesses

Interventions sur les bras

Liposuccion des bras

La liposuccion des bras ou lipoaspiration des bras peut être proposée à des patientes qui ont un petit excès graisseux sous cutané associé à une peau très tonique. La liposuccion des bras se fait au prix de petites cicatrices discrètes.

Voir la liposuccion des bras

Brachioplasties

La brachioplastie, ou lifting des bras, est proposée lorsque le bras présente une peau détendue. Après une liposuccion plus ou moins appuyée, la peau de la face interne des bras peut être retirée selon deux sortes de cicatrices :

  • Soit une cicatrice de lifting de bras unique dans l’aisselle,

  • Soit un lifting de bras avec une double cicatrice dans l’aisselle et le long de la face interne du bras.

Dans les deux cas, la brachioplastie permet le redrapage des bras pour retrouver l’harmonie de la partie supérieure du corps.
Cette chirurgie des bras est fréquemment proposée après amaigrissement.

Voir la brachioplastie

Chirurgie des cuisses : liposuccion des cuisses et lifting des cuisses

Liposuccion des cuisses

La liposuccion des cuisses est indiquée pour éradiquer un amas graisseux localisé : liposuccion de la culotte de cheval, liposuccion de l’intérieur des cuisses ou des genoux. Pour pouvoir bénéficier d’un affinement de ces zones, il est préférable d’avoir une peau ferme et épaisse, sans vergetures importantes ni excès de peau. Cette opération apporte finesse et légèreté aux cuisses un peu fortes. La liposuccion se fait au prix de petites cicatrices très peu visibles.

Voir la liposuccion des cuisses

Lifting des cuisses ou cruroplasties

Le lifting des cuisses, également appelé cruroplastie ou dermolipectomie des cuisses, consiste à retirer chirurgicalement l’excédent cutanéo graisseux de la face interne des cuisses. Le lifting des cuisses a pour prix des cicatrices.

Deux sortes de cicatrices de lifting des cuisses peuvent vous être proposées en fonction de la nature de l’excès. Si l’excès est uniquement cutané, la dermolipectomie des cuisses laissera une cicatrice horizontale dans le pli inguinal. Sinon, il faudra envisager une double cicatrice horizontale et verticale le long de la face interne de cuisses, jusqu’au genoux parfois. Le lifting de la face interne des cuisses permet de retendre la peau des cuisses, de réduire le frottement des cuisses lors de la marche et d’harmoniser la silhouette. Cette opération des cuisses est fréquente après by pass ou toute chirurgie pour maigrir (chirurgie bariatrique).

Voir le lifting des cuisses ou cruroplastie

Liposuccion des jambes : liposuccion des mollets et liposuccion des chevilles

Si vos mollets sont trop volumineux ou vos chevilles empâtées, dans certains cas, votre chirurgien peut vous proposer une liposuccion des jambes pour les affiner. La liposuccion des mollets permet de retrouver un galbe plus plaisant et la liposuccion des chevilles restaure l’élégance élégance de la jambe. La liposuccion des jambes permet de retrouver la légèreté et l’harmonie de la silhouette.

Interventions sur la partie supérieure du dos

Dermolipectomies

Cette opération consiste à créer une cicatrice pour retirer un bourrelet disgracieux du dos, le plus souvent bilatéral. Ces bourrelets sont consécutifs à un amaigrissement important. La dermolipectomie des bourrelets du dos améliore l’aspect esthétique du dos et facilite l’habillement.

Voir la dermolipectomie

Bodylift supérieur

Le bodylift supérieur permet de corriger dans un même temps opératoire des bourrelets du dos de la partie supérieure de l’abdomen, au prix d’une cicatrice circulaire autour du thorax. Il peut être associé à une réduction mammaire pour faire un véritable lifting de la partie haute du tronc. Cette opération est le plus souvent proposée dans les suites d’un amaigrissement important.

Voir le bodylift supérieur

Chirurgie intime de la femme et le pubis

Labioplastie de réduction

La labioplastie ou nymphoplastie de réduction est l’intervention de chirurgie intime la plus pratiquée. La labioplastie permet de corriger l’hypertrophie des petites lèvres vulvaires qui dépassent des grandes lèvres. L’hypertrophie des petites lèvres vulvaires est source d’irritation, de gène à l’habillement et de gène esthétique. La labioplastie se fait au prix de fines cicatrices quasi invisibles sur les petites lèvres.

Voir la labioplastie de réduction

Augmentation des grandes lèvres par lipofilling

Avec le vieillissement, la maternité ou après une perte de poids importante, les grandes lèvres vulvaires peuvent perdre de la tonicité et s’affiner. Il est possible de restituer leur forme grâce à l’injection de graisse ou lipofilling. Il est également possible de faire appel à des produits de comblement comme l’acide hyaluronique.

Voir l’augmentation des grandes lèvres par lipofilling

Liposuccion du mont de vénus au niveau du pubis

Que ce soit constitutionnel (aspect de mont de vénus gonflé) ou suite à un amaigrissement, il est possible de réduire le volume du mont de vénus par la liposuccion du pubis que ce soit chez l’homme ou la femme.

Voir la liposuccion du mont de vénus au niveau du pubis

Cette page vous a plu ?

Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page

Loading...

Laisser un commentaire