Prendre rendez-vous au 01 81 80 04 90 ou sur

Menu
Les interventions de Chirurgie Mammaire à Paris 8 du Dr Pachet

Chirurgie mammaire

Les seins sont le symbole de la féminité. L’altération de leur aspect de façon congénitale (agénésie, hypotrophie, malformation) ou à cause du temps, des grossesses, de la maladie ou des variations de poids peut être corrigée grâce à la chirurgie mammaire.

Généralités

Le sein est une partie intégrante de la peau : il s’agit d’une annexe de la peau. A ce titre, le seul soutien du sein est la peau : si la peau se détend, le sein tombe. En effet, il n’existe aucun muscle ni ligament qui suspend le sein.

La fonction du sein est de produire le lait, seule nourriture du nourrisson. Le sein est donc constitué de glande mammaire qui produit le lait, et de graisse, en proportions variables.
Plus la femme est jeune, plus la composante glandulaire est importante et le sein est ferme.
Plus la patiente est âgée, plus la part graisseuse est importante et le sein est plus mou.
Des seins dits normaux sont d’un certain volume, symétriques, avec des mamelons centrés sur le sein et qui pointent vers l’avant.

Plusieurs configurations des seins sont considérées comme inhabituelles et sources de gêne physique, psychologique et sociale :

  • L’hypotrophie mammaire, avec ou sans asymétrie

  • L’hypertrophie mammaire, avec ou sans asymétrie

  • Les malformations congénitales des seins (seins tubéreux, syndrome de Poland)

  • La chute des seins ou ptose mammaire

  • L’ablation d’un ou des deux seins pour cancer

  • Un ou des mamelons invaginé(s)

  • La présence de glande mammaire visible chez un homme ou gynécomastie de l’homme

Toute dysharmonie de la poitrine peut engendrer un mal être se traduisant par des complexes, des difficultés dans les relations intimes et avec autrui.

La restauration de l’aspect esthétique de la poitrine grâce à la chirurgie mammaire permet souvent de gagner de la confiance en soi, d’être moins complexé et d’avoir de meilleures relations avec autrui.

Augmentation mammaire par prothèse mammaire

Le volume des seins peut être insuffisant de façon constitutionnelle ou réduit après une grossesse ou un amaigrissement. Lorsque le volume mammaire est insuffisant et qu’il n’y a pas de surplus cutané mammaire, il est possible d’augmenter le volume des seins grâce à des prothèses mammaires et de courtes cicatrices.

Il existe différentes sortes de prothèses mammaires se distinguant par leur composition, leur consistance, leur volume, leur taille ou leur forme. Toutes les prothèses mammaires qui vous seront proposées ont l’autorisation de mise sur le marché en France et ont eu les contrôles recommandés par les autorités sanitaires.

Les prothèses mammaires peuvent être introduites dans le sein grâce à de courtes cicatrices habituellement discrètes. Les prothèses mammaires peuvent être positionnées en avant ou en arrière du muscle grand pectoral selon votre anatomie.

Votre chirurgien déterminera avec vous la prothèse mammaire la plus adaptée dans votre cas ainsi que les modalités de l’intervention (position des cicatrices, localisation de la prothèse en avant ou en arrière du muscle grand pectoral).

Grâce aux implants mammaires, on peut obtenir le volume souhaité en une seule opération.
Il est possible d’améliorer le résultat esthétique d’une augmentation mammaire par prothèse mammaire en pratiquant un lipofilling mammaire (injection de la propre graisse du patient) pendant l’opération ou dans un deuxième temps opératoire (augmentation mammaire mixte).

Enfin, les prothèses mammaires étant des corps étrangers, il est indispensable de faire un suivi clinique et radiographique (mammographie ou échographie mammaire) régulièrement. Il est également fortement recommandé de changer vos implants tous les dix ans de façon préventive.

Voir l’augmentation mammaire par prothèse mammaire

Augmentation mammaire par lipofilling mammaire

Lorsque le volume mammaire est insuffisant et qu’il n’y a pas d’excédent cutané mammaire, il est possible de pratiquer une augmentation mammaire par lipofilling mammaire. Il s’agit, lorsque l’anatomie de la patiente le permet (présence d’amas graisseux pouvant être prélevés par liposuccion), d’injecter la propre graisse de la patiente dans les seins. C’est une greffe de cellules graisseuses dans les seins.

Cette technique est à l’heure actuelle toujours en cours d’évaluation, c’est pourquoi elle n’est proposée qu’à une certaine catégorie de patientes présentant les critères suivants :

  • Patiente âgée de moins de 35 ans

  • Pas d’antécédent personnel ou familial de cancer du sein

  • Mammographie normale

  • Engagement de bien faire un suivi médical à long terme avec son chirurgien.

  • Avoir des zones d’accumulation graisseuse suffisante pour la technique : en effet, la quantité de graisse lipoaspirée doit être le double de la quantité nécessaire pour l’augmentation mammaire par lipofilling.

Voir l’augmentation mammaire par lipofilling mammaire

Lifting mammaire

Lorsqu’il existe une ptose mammaire (chute du sein), il faut pratiquer un lifting mammaire ou mastopexie. La mastopexie se fait au prix de plusieurs cicatrices indispensables pour obtenir un rehaussement mammaire. La correction de la ptose mammaire par mastopexie peut être associée à une augmentation du volume mammaire par prothèses mammaires ou lipofilling mammaires.

Voir le lifting mammaire

Réduction mammaire

La réduction mammaire est proposée lorsqu’il existe une hypertrophie mammaire. La réduction mammaire se fait au prix de cicatrices faciles à dissimuler dans le soutien-gorge. L’opération de réduction mammaire est une des opérations les plus demandées en chirurgie plastique. La réduction mammaire apporte un grand confort, en soulageant notamment le dos.

Voir la réduction mammaire

Mamelon ombiliqué (ou mamelon invaginé)

Les mamelons ombiliqués peuvent être une source de gêne et de complexe. Une chirurgie du mamelon invaginé permet de restaurer son volume.

Voir le mamelon ombiliqué (ou mamelon invaginé)

Gynécomastie de l’homme

La gynécomastie est la présence d’une glande mammaire chez l’homme. Il existe plusieurs types de gynécomasties chez l’homme : adipomastie (uniquement graisseuse), gynécomastie purement glandulaire, gynécomastie avec excédent cutané. Chaque type de gynécomastie implique des opérations de gynécomastie différentes.

Voir la gynécomastie de l’homme

Chirurgie de reconstruction mammaire

Après l’ablation d’un sein suite à un cancer, il est possible d’envisager une reconstruction mammaire, soit par reconstruction mammaire immédiate si cela est possible, soit par reconstruction mammaire secondaire. Il existe de nombreuses techniques de reconstruction mammaire après mastectomie :

  • Reconstruction mammaire par prothèse

  • Reconstruction mammaire par lambeau de grand dorsal

  • Reconstruction mammaire par DIEP

La reconstruction mammaire nécessite plusieurs temps opératoires et permet de retrouver son intégrité physique après cette lourde épreuve qu’est le traitement du cancer du sein.

Voir la reconstruction mammaire

Cette page vous a plu ?

Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page

Loading...

Laisser un commentaire