Prendre rendez-vous au 01 81 80 04 90 ou sur

Menu
La cure de Gynécomastie en post bariatrique à Paris 8 par le Dr Pachet

Gynécomastie

La gynécomastie est une augmentation de la glande mammaire chez l’homme. La gynécomastie est source de gêne physique, psychologique et sociale. La cure chirurgicale de la gynécomastie chez l’homme permet de retrouver un thorax harmonieux et apporte un bien-être physique et psychologique.

En quoi consiste une gynécomastie ?

La glande mammaire existe aussi bien chez la femme que chez l’homme. Le développement important de la glande mammaire chez l’homme est appelé gynécomastie, ou parfois adipomastie.

La gynécomastie peut être source de douleurs, de gêne physique et sociale. C’est pourquoi, pour certains hommes la gynécomastie nécessite un traitement chirurgical, après avoir éliminé les maladies pouvant provoquer une gynécomastie :

  • Maladies hormonales

  • Prises médicamenteuses

  • Maladies tumorales

Un bilan sanguin et une imagerie mammaire (mammographie, échographie mammaire) permettent de déterminer s’il existe une cause à la gynécomastie et de la traiter, ce qui fera régresser la gynécomastie.

Si la gynécomastie est isolée et sans cause curable retrouvée (gynécomastie idiopathique), une cure chirurgicale de gynécomastie peut être envisagée.

Quelle est l’indication d’une cure de gynécomastie ?

La cure de gynécomastie est réservée aux gynécomasties (ou adipomasties) sans cause retrouvée. Il faut attendre la fin de la puberté pour proposer cette intervention.
Trois cas de figure existent :

  • Glande mammaire bien palpable sous forme d’un nodule derrière le mamelon, sans surcharge graisseuse ni excédent cutané associée

  • Glande mammaire diffuse au sein d’une surcharge graisseuse au niveau du sein, sans excédent cutané

  • Glande mammaire diffuse avec une surcharge graisseuse et un excédent cutané

En fonction des cas, il faudra utiliser une ou plusieurs techniques chirurgicales pour corriger la gynécomastie

Quelles sont les techniques chirurgicales pour traiter une gynécomastie ?

Le traitement chirurgical de la gynécomastie chez l’homme nécessite une ou plusieurs techniques chirurgicales associées entre elles :

  • Liposuccion

La liposuccion du sein est quasi systématique, sauf dans le cas d’un nodule de gynécomastie bien délimité derrière le mamelon. Il s’agit de retirer toute la composante graisseuse (adipomastie) et une partie ou la totalité de la composante glandulaire si elle n’est pas trop compacte. La liposuccion seule peut suffire à corriger une gynécomastie au prix de petites cicatrices de moins de 5 mm, très discrètes.

  • Ablation chirurgicale de la gynécomastie grâce à une cicatrice sous aréolaire inférieure

Lorsque la liposuccion seule n’a pas pu retirer la majorité de la glande mammaire ou lorsqu’il n’y a qu’un nodule glandulaire compacte en arrière du mamelon.

  • Ablation chirurgicale de la glande mammaire et de la peau en excès

Il s’agit là de cas particuliers de patients ayant eu un amaigrissement important ayant laissé beaucoup de peau en excès. Dans ces cas, il faut associer liposuccion et retrait chirurgical de la glande mammaire et de la peau excédentaire au prix de cicatrices plus ou moins importantes en fonction de la quantité de peau à retirer. La disposition des cicatrices varie en fonction de chaque cas.

Quelles sont les précautions à prendre avant une cure de gynécomastie ?

S’il existe un surpoids, il vous sera demandé de le corriger avant de réévaluer la gynécomastie.

Toute consommation de tabac doit être arrêtée un mois avant l’intervention. Tout traitement fluidifiant le sang (aspirine, anticoagulants) doit être signalé voire substitué pour l’opération afin d’éviter tout risque supplémentaire de saignement.

Votre chirurgien vérifiera l’absence de pathologie mammaire grâce à un bilan sanguin et une mammographie et/ou une échographie mammaire avant de procéder à l’intervention.

Comment se déroule la consultation avant une cure de gynécomastie ?

Deux consultations sont nécessaires avant de réaliser une cure de gynécomastie chez l’homme. Lors de la première consultation, le chirurgien recherche dans l’interrogatoire un traitement pouvant être à l’origine d’une gynécomastie. Un bilan sanguin vous sera prescrit pour éliminer toute cause hormonale ou tumorale de votre gynécomastie. Une consultation avec un endocrinologue peut également être nécessaire.

Après un examen clinique, votre chirurgien vous expliquera la ou les techniques nécessaires dans votre cas pour traiter la gynécomastie chirurgicalement. Vous serez informée sur les éléments importants concernant l’intervention et un document d’information vous sera remis. Un devis détaillé sera établi.

Lors de la deuxième consultation, votre chirurgien vérifiera le bilan biologique et radiologique effectué, ou prendra connaissance de la conclusion du médecin endocrinologue à qui il vous aura adressé. Après élimination des contre-indications à la cure de gynécomastie, il s’assurera que vous n’avez pas de question complémentaire concernant la chirurgie. Des photographies pré- opératoires seront faites.

Après avoir recueilli votre consentement écrit, une date opératoire sera fixée. Il conviendra de prendre un RDV avec les anesthésistes de la clinique. Enfin un vêtement de contention vous sera prescrit pour l’opération.

Comment se déroule une cure de gynécomastie ?

La cure de gynécomastie est réalisée sous anesthésie générale en position assise pour contrôler à tout moment le volume, la forme et la symétrie de la cure de gynécomastie.

L’intervention dure entre 1 et 2 heures.

L’intervention commence avec une liposuccion du sein (sauf s’il n’y a qu’un nodule bien délimité à retirer chirurgicalement).

Puis, après évaluation du résidu glandulaire, il peut être décidé de compléter l’opération par l’exérèse chirurgicale d’un reliquat de glande mammaire en pratiquant une ouverture hémi aréolaire inférieure (ouverture de la moitié inférieure de l’aréole, à la jonction entre l’aréole et la peau).

Enfin, dans certains cas, il peut être nécessaire de retirer de la peau en pratiquant des cicatrices plus importantes. En fonction de l’importance de l’excédent cutanéo-glandulaire, plusieurs cicatrices sont nécessaires par coté pour obtenir un résultat harmonieux :

  • Une cicatrice autour de l’aréole est toujours nécessaire. Elle permet de la repositionner correctement l’aréole et d’en diminuer si besoin le diamètre. Cette cicatrice peut être associé à d’autres cicatrices

  • Une cicatrice verticale sous l’aréole et/ou ne cicatrice horizontale dans le sillon sous mammaire

  • Une cicatrice horizontale de part et d’autre de l’aréole.

  • Une cicatrice dans le sillon sous mammaire

Des sutures fines et résorbables sont réalisées en fin d’intervention. Il est possible à ce stade de traiter les cicatrices avec le laser URGOTOUCH pour optimiser la cicatrisation et obtenir les cicatrices les plus fines possible.

En fin d’intervention, un vêtement de contention est mis en place.

Comment se déroule l’hospitalisation pour une cure de gynécomastie ?

La cure de gynécomastie peut être réalisée en ambulatoire (hospitalisation de quelques heures) ou avec une hospitalisation d’une nuit, en fonction de l’importance du geste chirurgical.

Quelles sont les suites immédiates d’une cure de gynécomastie ?

La cure de gynécomastie est une intervention qui peut être douloureuse : les douleurs post opératoires sont de courte durée et aisément calmées par des antalgiques simples.
Il est recommandé de prévoir une période de repose de 10 à 15 jours.

Des soins de cicatrices seront prescrits à domicile pendant une durée de 10 jours. La douche est autorisée dès le lendemain y compris sur les cicatrices. En revanche, les bains et baignades sont contre indiquées pendant un mois.

Un vêtement de compression est à porter jour et nuit pendant un mois puis un mois en journée : il a pour but de limiter le gonflement post opératoire, de réduire le risque de saignement et de limiter les secousses douloureuses sur le sein fraîchement opéré. Le sport peut être repris au bout d’un à deux mois.

Quels sont les résultats d’une cure de gynécomastie ?

Le résultat d’une cure de gynécomastie est visible immédiatement, bien qu’un gonflement de la zone opérée (œdème) se mette rapidement en place et dure quelques semaines.

La cure de gynécomastie permet aux patients de retrouver une physionomie plus proche de la norme. On constate une amélioration de la confiance en soi et en société. Les patients ne sont plus complexés et peuvent porter des vêtements plus ajustés.

Il faut cependant patienter au moins 6 mois pour avoir un aperçu du résultat final, après la disparition des gonflements (œdème) et des bleus de l’intervention. Les cicatrices vont évoluer sur plusieurs mois, après une phase où elles sont particulièrement visibles et sensibles (phase inflammatoires), elles vont ensuite commencer à s’atténuer. La maturation de la cicatrice demande une année complète.

Quelles sont les suites au long terme d’une cure de gynécomastie ?

Le résultat définitif de la cure de gynécomastie s’évalue au bout d’une année : la poitrine aura dégonflé, les cicatrices se seront stabilisées, la peau aura retrouvé souplesse et sensibilité et se sera rétractée. Il est possible cependant que les aréoles ne retrouvent pas totalement leur sensibilité habituelle, si une cicatrice a été faite tout autour de l’aréole.
L’exposition des cicatrices au soleil est déconseillée la première année.

En l’absence de prise de poids, le résultat d’une cure de gynécomastie chez l’homme et durable et stable dans le temps.

Au-delà de l’amélioration esthétique qu’apporte la cure de gynécomastie, on constate souvent un bien être plus global avec fréquemment une perte de poids, la reprise d’une activité sportive et une plus grande confiance en soi.

Quelles sont les complications possibles après une cure de gynécomastie ?

Comme toute intervention chirurgicale, la cure de gynécomastie peut se compliquer dans les suites opératoires :

  • Hématome, surtout s’il y a eu un retrait chirurgical de glande et/ou de peau. La survenue d’un hématome nécessite une reprise chirurgicale.

  • Épanchement de liquide sous cutané dans la zone opérée : ce phénomène est très fréquent lorsqu’une quantité importante de glande mammaire a été retirée chirurgicalement. Des ponctions sont nécessaires à plusieurs reprises après l’opération pour tarir ce liquide.

  • Retard de cicatrisation plus fréquents chez les patients fumeurs

  • Cicatrisation défectueuse (cicatrices larges ou hypertrophiques, voire chéloïdes), inhérente à la qualité de cicatrisation de chaque patient

  • Perte de sensibilité des aréoles, dans le cas d’une cicatrice autour de l’aréole

  • Résultat insuffisant : il peut arriver que le résultat d’une liposuccion seule ne soit pas suffisant à long terme : dans ce cas, il est possible de retirer à nouveau l’excédent glandulaire restant.

La cure de gynécomastie est-elle prise en charge par la sécurité sociale ?

Dans les cas où la mammographie retrouve des images glandulaires dans le sein, la cure de gynécomastie peut être prise en charge par la sécurité sociale*. Si en revanche, la gynécomastie est purement graisseuse, l’intervention est considérée comme de la chirurgie esthétique et est totalement à vos frais.

*site de la sécurité sociale : “Code CCAM : QEKA002 : Exérèse bilatérale de gynécomastie : Indication : intervention réalisée après bilan endocrinien, après la puberté, pour gynécomastie accusée, pouvant poser un problème d’ordre sexuel ou psychologique (en particulier gynécomastie asymétrique, douloureuse, avec distension aréolaire)

La cure de gynécomastie à quel prix ?

La cure de gynécomastie a un prix variable entre 2600 et 4200 euros en fonction du travail à effectuer et la prise en charge éventuelle de la sécurité sociale. Un devis personnalisé vous sera remis en consultation.

Cette page vous a plu ?

Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page

Loading...

Laisser un commentaire