Prendre rendez-vous au 01 81 80 04 90 ou sur

Menu
Contre l'hypertrophie : la reduction mammaire à Paris 8 du Dr Pachet

Réduction mammaire

L’hypertrophie mammaire est source de gêne physique, psychologique et sociale. La chirurgie mammaire de réduction apporte une solution radicale au problèmes physiques engendrés par l’hypertrophie mammaire et améliore considérablement la perception de soi et la qualité de vie.

Généralités

Des seins trop volumineux sont dits hypertrophiques. A cette anomalie de volume sont souvent associées une chute du sein (ptose mammaire) ou une asymétrie de volume entre les deux seins.

L’hypertrophie mammaire est source de

  • Gêne physique

    • Douleurs cervicales et dorsales

    • Troubles de la posture des épaules

    • Douleurs dues aux bretelles de soutien-gorge

    • Difficultés à pratiquer certains sports

    • Difficultés d’habillement

  • Gêne psychologique

    • Altération de l’image de soi

    • Perte de confiance en soi

    • Perte de libido

    • Troubles dépressifs

  • Gêne socio-professionnelle

    • Difficultés de se montrer en maillot de bain ou vêtements ajustés

    • Complexes en milieu professionnel

Quelle est l’indication d’une chirurgie mammaire de réduction ?

La chirurgie mammaire de réduction est proposée pour corriger le volume mammaire excédentaire tout en réalisant un lifting mammaire voire une symétrisation des volumes des deux seins si besoin.

Les cicatrices de la chirurgie mammaire restent relativement discrètes en fonction de la qualité de cicatrisation de chacun. Elles sont dissimulables dans le soutien-gorge.

Quelles sont les précautions à prendre avant une chirurgie mammaire de réduction ?

Toute consommation de tabac doit être arrêtée un mois avant l’intervention. Tout traitement fluidifiant le sang (aspirine, anticoagulants) doit être signalé voire substitué pour l’opération afin d’éviter tout risque supplémentaire de saignement. Votre chirurgien vérifiera l’absence de pathologie mammaire grâce à une mammographie et/ou une échographie mammaire avant de procéder à l’intervention.

Comment se déroule la consultation avant une chirurgie mammaire ?

Deux consultations sont nécessaires avant de réaliser une chirurgie de réduction mammaire.

Lors de la première consultation, le chirurgien détermine avec précision les modifications à apporter à votre poitrine pour en réduire le volume et obtenir un résultat harmonieux en fonction de votre silhouette. Vous serez informée sur les éléments importants concernant l’intervention et un document d’information vous sera remis. Un devis détaillé est établi. Enfin, votre chirurgien vous prescrira une mammographie à effectuer avant l’intervention.

Lors de la deuxième consultation, votre chirurgien s’assurera que vous n’avez pas de question complémentaire concernant la chirurgie mammaire de réduction et que votre mammographie ne contre indique pas l’opération. Après avoir recueilli votre consentement écrit, une date opératoire sera fixée. Il conviendra de prendre un RDV avec les anesthésistes de la clinique. Enfin un soutien gorge de contention vous sera prescrite pour l’intervention.

Comment se déroule une chirurgie mammaire de réduction ?

La chirurgie mammaire de réduction s’effectue sous anesthésie générale en position assise pour contrôler à tout moment le volume, la forme et la symétrie de la réduction mammaire.
L’intervention dure 2 heures.

L’intervention consiste à retirer la peau et l’excédent glandulaire et graisseux du sein selon des marquage précis réalisée avant l’opération en position debout. En fonction de l’importance de l’hypertrophie mammaire, deux à trois cicatrices sont nécessaire par côté pour obtenir un résultat harmonieux :

  • Une cicatrice autour de l’aréole, qui permet de la repositionner correctement et d’en diminuer si besoin le diamètre.

  • Une cicatrice verticale sous l’aréole

  • Une cicatrice horizontale dans le sillon sous mammaire

Lorsque les trois cicatrices sont présentes, on parle de cicatrice de chirurgie mammaire en “ancre de marine inversée”. Des sutures fines et résorbables sont réalisées en fin d’intervention pour obtenir les cicatrices les plus fines possible. En fin d’intervention, un soutien-gorge de contention est mis en place.

J’utilise une nouvelle technologie laser unique qui s’utilise juste après la suture dans le but d’améliorer le résultat cicatriciel post-chirurgical : le laser URGOTOUCH

Comment se déroule l’hospitalisation pour une chirurgie mammaire de réduction ?

La chirurgie mammaire de réduction peut être réalisée en ambulatoire (hospitalisation de quelques heures) ou avec une hospitalisation d’une nuit.

Quelles sont les suites immédiates d’une chirurgie mammaire de réduction ?

La chirurgie mammaire est une intervention peu douloureuse : les douleurs post opératoires sont de courte durée et aisément calmées par des antalgiques simples. Il est recommandé de prévoir une période de repos de 10 à 15 jours. Des soins de cicatrices seront prescrits à domicile pendant une durée de 10 jours. La douche est autorisée dès le lendemain y compris sur les cicatrices. En revanche, les bains et baignades sont contre indiquées pendant un mois.

Un soutien-gorge de contention est à porter jour et nuit pendant un mois puis un mois en journée : il a pour but de limiter le gonflement post opératoire des seins, de réduire le risque de saignement et de limiter les secousses douloureuses sur le sein fraîchement opéré.
Le sport peut être repris au bout d’un mois.

Résultats

La chirurgie mammaire de réduction procure un bien être immédiat car la charge pesant sur les épaules, les cervicales et le dos sont immédiatement réduites. La posture s’améliore. Il n’est pas rare de constater une réelle amélioration de l’humeur et de la perception de soi.

Il faut cependant patienter au moins 6 mois pour avoir un aperçu du résultat final, après la disparition des gonflements (œdème) et des bleus de l’intervention. Les cicatrices vont évoluer sur plusieurs mois, après une phase où elles sont particulièrement visibles et sensibles (phase inflammatoires), elles vont ensuite commencer à s’atténuer. La maturation de la cicatrice demande une année complète.

Suites au long terme

Le résultat définitif de la chirurgie mammaire de réduction s’évalue au bout d’une année : le sein aura dégonflé, les cicatrices se seront stabilisées, la peau aura retrouvé souplesse et sensibilité. Il est possible cependant que les aréoles ne retrouvent pas totalement leur sensibilité habituelle. Enfin, l’allaitement peut être compromis après une chirurgie mammaire de réduction. L’exposition des cicatrices au soleil est déconseillée la première année.

Au-delà de l’amélioration esthétique qu’apporte la chirurgie mammaire de réduction, on constate souvent un bien être plus global avec fréquemment une perte de poids, la reprise d’une activité sportive et une plus grande confiance en soi.

Complications possibles

Comme toute intervention chirurgicale, la chirurgie mammaire de réduction peut se compliquer dans les suites opératoires :

  • Hématome

  • Retard de cicatrisation plus fréquents chez les patients fumeurs ou lorsque l’hypertrophie mammaire est très importante

  • Cicatrisation défectueuse (cicatrices larges ou hypertrophiques, voire chéloïdes)

  • Perte de sensibilité des aréoles.

La chirurgie de réduction mammaire est-elle prise en charge par la sécurité sociale ?

Dès lors que le chirurgien prévoit de retirer plus de 300g de glande mammaire par côté, l’intervention est prise en charge par la sécurité sociale*. Les honoraires de chirurgie et d’anesthésie vous seront communiqués dans le devis remis lors de la première consultation. Ces honoraires pourront faire l’objet d’un remboursement par votre mutuelle en fonction de votre contrat.

En revanche, si le volume prévisible retiré est inférieur à 300g, l’intervention ne sera pas prise en charge. Il vous reviendra de régler l’ensemble des frais de l’intervention (séjour, chirurgie et anesthésie). Dans tous les cas, un devis vous sera remis lors de la première consultation.

*Site de la sécurité sociale : “CODE : QEMA013: Mastoplastie bilatérale de réduction
Indication : hypertrophie mammaire caractérisée, – responsable de dorsalgies, retentissement psychologique, – justifiable par photographie préopératoire, – étayée par : taille, poids, âge de la patiente et taille du soutien-gorge – dont la résection prévue en préopératoire est d’au moins 300 g. par sein opéré.

Cette page vous a plu ?

Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page

Loading...

Laisser un commentaire