Prendre rendez-vous au 01 81 80 04 90 ou sur

Menu
Le Bodylift Inferieur post bariatrique à Paris 8 par le Dr Pachet

Bodylift inférieur

Le bodylilft est l’intervention de choix pour traiter la région abdomen, bas du dos fesses dans les suites d’un amaigrissement important. Il permet de corriger en une intervention les trois régions concernées.

Généralités

Le bodylift ou dermolipectomie totale circulaire est l’intervention clé dans la prise en charge réparatrice après les amaigrissements massifs par régime ou après chirurgie bariatrique (anneau, sleeve ou by pass).

Contrairement à l’abdominoplastie, le bodylift retend de façon concomitante l’abdomen, le bas du dos, les fesses, et la partie latérale du haut des cuisses. Le résultat est souvent spectaculaire et participe à l’amélioration esthétique de la silhouette.

Le bodylift permet de retirer chirurgicalement en bloc tout l’excédent cutané au niveau du bassin.

C’est une intervention exigeante, qui demande une maîtrise technique parfaite pour réduire significativement le risque de complications parfois sérieuses. En vous adressant à un chirurgien plasticien aguerri à la technique du bodylift, vous vous donnez toutes les chances d’une intervention réussie.

Quelles sont les indications du bodylift inférieur ?

Le bodylift est indiqué lorsqu’une abdominoplastie ne suffit pas à corriger les excédents cutanés développés avec le temps ou suite à un amaigrissement massif au niveau de l’abdomen, du bas du dos et des fesses. Cet excès de peau et parfois de graisse alourdit considérablement la silhouette et pose des problèmes de macération, de douleurs à la position assise dans les plis cutanés, d’habillement.

Comment se déroulent les consultations avant un bodylift inférieur ?

Deux consultations au minimum sont nécessaires avant d’envisager un bodylift.

Lors de la première consultation, votre chirurgien pratique un examen clinique minutieux pour poser l’indication du body lift et chercher d’autres anomalies pouvant être corrigés pendant l’intervention (diastasis, hernie ombilicale). Vous êtes ensuite informé(e) sur l’intervention du bodylift. Des documents nécessaires pour votre réflexion (document d’information de la société françaises de chirurgie plastique, éventuelle demande de prise en charge par la sécurité sociale si votre cas s’y prête) vous sont délivrés en fin de consultation comprenant un devis détaillé. Un bilan sanguin vous est prescrit pour faire un point sur votre taux d’hémoglobine, surtout si vous êtes une femme encore réglée et/ou avez subi un by pass.

Lors de la deuxième consultation (après au minimum 15 jours de réflexion), le chirurgien répond à vos dernières interrogations au sujet du bodylift, et vérifie votre bilan sanguin : si une correction du taux d’hémoglobine est nécessaire, il vous prescrira un traitement par fer. A ce stade, vous conviendrez d’une date d’intervention. Des ordonnances pourront vous être remises (gaine, bas de contention). Le chirurgien fera des photographies avant l’intervention. Il vous demandera enfin prendre un RDV avec les anesthésistes de la clinique.

Le choix du chirurgien est primordial pour votre bodylift : en effet l’expérience et la disponibilité du chirurgien sont indispensables pour éviter une mauvaise expérience. En tant que chirurgien exerçant en secteur privé, j’assure personnellement toutes mes consultations, toutes les étapes de l’opération et la surveillance post opératoire. Je m’assure d’être joignable facilement et rapidement en cas de besoin par les patients.

Quelles sont les recommandations avant un bodylift ?

Si vous avez subi un by pass, il faudra vérifier l’ensemble de votre bilan sanguin pour régulariser si besoin toute carence notamment en fer ou en protéines.

En fonction de vos antécédents, un ajustement de votre traitement pourra être mis en place (suspension ou substitution d’un traitement par anticoagulants par exemple).

Si vous êtes fumeur, il vous sera demandé d’arrêter toute consommation de tabac 4 à 6 semaines avant l’abdominoplastie et au minimum 15 jours après.

Comment se déroule un bodylift ?

Le bodylift inférieur dure en moyenne cinq heures, sous anesthésie générale.

L’opération concerne d’abord le bas du dos, puis, une fois le patient retourné, le chirurgien entreprend la partie antérieure de l’intervention.

Le bodylift inférieur débute toujours par une liposuccion (ou lipoaspiration). Cette lipectomie (ou ablation de graisse par la lipoaspiration) permet d’affiner la peau que l’on va garder.

L’excédent cutané est retiré.

Des sutures fines et résorbables sont réalisées sous la peau. Cette technique de suture permet d’obtenir des cicatrices de bodylift inférieur très fines, positionnées au niveau du bas ventre et dans le bas du dos. Une petite cicatrice autour du nombril permet son repositionnement à la fin du bodylift inférieur.

Si l’examen clinique préopératoire a mis en évidence une hernie ombilicale ou un diastasis (écartement des muscles abdominaux dû aux grossesses ou à un amaigrissement), il est possible de réparer la musculature abdominale (cure de hernie, cure de diastasis ou d’éventration) pendant le bodylift inférieur.

En fin d’intervention, il est possible d’appliquer un traitement laser pour optimiser les cicatrices du bodylift inférieur (urgotouch).

Une gaine post opératoire est mise en place à la fin de l’intervention, après la réalisation du pansement.

Combien de jours dure l’hospitalisation pour un bodylift ?

La durée de l’hospitalisation pour un bodylift varie de 3 à 5 jours en fonction de l’évolution du patient. Pendant l’hospitalisation des soins de cicatrices de bodylift sont effectués. Pour éviter les phlébites, une piqûre quotidienne d’anticoagulant sera administrée. Vous devrez en parallèle porter des bas de contention et on vous encouragera à marcher régulièrement dans votre chambre pour faire circuler le sang dans les veines des jambes.

Comment se déroulent les suites d’un bodylift ?

Après la sortie de la clinique, des soins de cicatrice de bodylift sont nécessaires pendant 10 jours ainsi que des piqûres d’anticoagulant et le port de bas de contention pour la prévention des phlébites.

Une gaine abdominale devra être portée nuit et jour pendant un mois puis encore un mois pendant la journée. Elle est très utile pour le bon déroulement de la cicatrisation et pour limiter l’œdème (gonflement de la peau) post opératoire.

Le bodylift engendre une douleur modérée, souvent bien soulagée par les calmants simples. Cependant il existe un inconfort relatif aux cicatrices. Il faut trouver une position soulageant à la fois les cicatrices antérieure et postérieure.

La période de convalescence après bodylift est marquée par une grande fatigue. C’est pourquoi il faut prévoir une période de repos d’au moins trois semaines à un mois après cette intervention (un arrêt de travail est établi lorsque le bodylift est pris en charge).

Dès le 15è jour, en l’absence de problème de cicatrisation, vous pourrez appliquer une crème spécifique sur votre cicatrice de bodylift. Votre chirurgien peut aussi vous recommander des pansements siliconés pour optimiser votre cicatrisation.

Quand peut-on évaluer le résultat d’un bodylift ?

Les bénéfices du bodylift sont visibles immédiatement sur votre silhouette.

Cependant, comme pour toute intervention de chirurgie plastique, un délai d’au moins 6 mois est nécessaire pour que le résultat se stabilise :

  • Disparition du gonflement (ou œdème),

  • Récupération de la sensibilité cutanée

  • Récupération de la souplesse cutanée

Il est conseillé d’attendre un an avant de faire un bilan et d’envisager une éventuelle retouche. Les photographies pré opératoires sont très précieuses au moment de l’évaluation car elles vous permettent de constater objectivement l’amélioration esthétique obtenue.

Quelles sont les complications d’un bodylift?

Le bodylift est une intervention délicate et comporte des risques comme toute opération. Ces risques sont maîtrisés par votre chirurgien, ce d’autant qu’il est habitué à cette intervention. Cependant, malgré toute l’attention portée par l’équipe médicale, une complication peut toujours survenir. Dans ce cas, une prise en charge rapide et adapté par votre chirurgien permet de régler rapidement la situation. Heureusement, ces complications restent rares.

Les complications à court terme sont :

  • L’hématome

  • Les complications thromboemboliques (phlébite et embolie pulmonaire),

  • Les retards de cicatrisation (par exemple dans le sillon inter-fessier ou sur les hanches)

  • L’infection

  • Les collections sous cutanées de lymphe

A long terme, il peut y avoir :

  • Une diminution de la sensibilité de certaines parties de la peau abdominale,

  • Des cicatrices de bodylift défectueuses comme les cicatrices chéloïdes, ou élargies

Un bodylift peut-il être pris en charge par la sécurité sociale ?

Des critères* précis sont requis pour faire une demande de prise en charge par la sécurité sociale pour un bodylift. Certains antécédents peuvent favoriser un accord du médecin conseil mais le seul critère indispensable est la présence d’un tablier abdominal (ou repli cutané sus pubien). Votre chirurgien vous signalera lorsqu’une demande est envisageable ainsi que les démarches à effectuer

Si vous ne présentez pas les critères requis pour la prise en charge ou si votre demande a été refusée par le médecin conseil, il vous appartient de payer la totalité des frais relatifs à l’intervention sans possibilité de remboursement ni par l’assurance maladie, ni par votre mutuelle.

*Site de la sécurité sociale : « Indication : chirurgie réparatrice dans les dégradations majeures de la paroi abdominale antérieure avec tablier abdominal recouvrant partiellement le pubis, justifié par une photographie préopératoire : – après amaigrissement pour obésité morbide, – dans les suites de la chirurgie bariatrique, – en post opératoire ou – en post gravidique. Avec ou sans : fermeture de diastasis des muscles droits de l’abdomen »

Quel est le prix d’un bodylift inférieur ?

Le tarif d’un bodylift inférieur varie entre 5500 et 15000 euros. En fonction du travail à effectuer, votre chirurgien vous établira un devis personnalisé selon que votre intervention est prise en charge ou non par la sécurité sociale.

Les autres interventions de la zone abdomen, bas du dos et fesses

? Questions fréquemment posées sur le Bodylift inférieur

Le bodylift occasionne des douleurs postopératoires modérées. En règle générale, ces douleurs sont très tolérables et soulagées par des calmants simples. Cependant, votre chirurgien vous prescrira des calmants plus forts en cas de nécessité. N’hésitez pas à contacter votre chirurgien si les douleurs ne passent pas avec les calmants prescrits.

Il faut compter une période de trois semaines à un mois de convalescence après un bodylift. Quand le bodylift est prise en charge, un arrêt de travail vous est prescrit par votre chirurgien. En revanche, si l’intervention n’est pas prise en charge, vous devez prévoir un congé post opératoire de 15 jours au minimum, voire davantage si vous exercez une activité professionnelle physique (déplacements, trajets importants, port de charges lourdes…)

Il n’est pas rare qu’une hernie ombilicale ou une hernie de la ligne blanche s’associent à l’excès de peau abdominale. Cela est notamment très fréquent suite à des grossesses (ventre forcée de grossesse). On peut tout à fait corriger la ou les défaillances de la paroi musculaire abdominale pendant un bodylift :

  • Réparation d’un diastasis

  • Réparation d’une hernie ombilicale

  • Réparation d’une hernie de la ligne blanche

  • Réparation d’une éventration sur une cicatrice abdominale préexistante

La cicatrice du bodylift nécessite une période de maturation d’environ un an : après une phase d’inflammation de 6 mois marquée par une rougeur, un épaississement et des démangeaisons, la cicatrice commence à blanchir et se stabiliser à partir du 7è mois. Si votre peau cicatrise normalement, on obtient une cicatrice fine et blanche qui continue à s’améliorer avec le temps. Parfois, la cicatrice obtenue est défectueuse : cicatrice hypertrophique voire chéloïde, cicatrice élargie. Cette mauvaise cicatrisation est due à la qualité de la peau du patient. Dans tous les cas votre chirurgien vous conseillera pour obtenir la plus belle cicatrice possible compte tenu de votre peau.

La cicatrice du bodylift présente l’avantage de pouvoir être dissimulée facilement dans les sous-vêtements ou dans un bikini de forme adaptée. Cette particularité en fait une cicatrice très bien tolérée par les patients.

La reprise de sport doit être progressive après un bodylift. En règle générale, il est possible de reprendre vos activités à partir d’un mois. L’utilisation des muscles abdominaux peut être contre indiqué pendant deux mois s’il y a eu une réparation de la musculature abdominale.

Il n’est pas contre indiqué d’avoir une grossesse après un bodylift. Cependant, il est recommandé d’attendre au moins un an. Dans l’idéal, il vaut mieux faire un bodylift quand on ne souhaite plus de grossesse.

On peut transformer une abdoplastie en bodylift si un excédent important persiste au niveau du dos ou des fesses. Cependant cette intervention ne sera jamais prise en charge par la sécurité sociale qui ne la reconnaît pas. C’est pourquoi il est primordial de bien réfléchir avant de décider entre une abdoplastie et un bodylift lorsqu’il existe une indication de bodylift.

Cette page vous a plu ?

Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page

Loading...

Laisser un commentaire